Mauser C96

Publié le

Le Mauser C96 est un pistolet semi-automatique. Contrairement à ce que son nom semble indiquer, le Mauser C96 ne doit pas sa conception au génie créatif de Paul Mauser. Ce sont les frères Feederle, travaillant pour Paul Mauser, qui travailleront les premiers sur ce pistolet semi automatique original. M. Mauser n’a pas découvert les travaux déjà avancés sur cette arme avec joie. Sa colère à cette occasion est restée légendaire. Il consentira finalement à participer à la finalisation du projet dont le prototype sera présenté le 15 mars 1895. Parrainé par une personnalité jouissant d’une certaine envergure, l'empereur Guillaume II d'Allemagne en personne, le futur du pistolet Mauser semble radieux. Particulièrement satisfait de sa séance de tir à Potsdam, le 20 août 1896, l'empereur fait d’un Mauser C96 son arme personnelle, car étant victime d'une paralysie totale du muscle de l'épaule gauche et du bras, il pourra malgré tout utiliser l'arme lorsqu'elle est accrochée à son étonnant étui crosse en bois qui permet de la manier avec un seul bras.

Malgré cela en 1896, les ventes ont beaucoup de mal à décoller avec seulement une centaine d’exemplaires. Pour faire croire à un succès commercial, des tranches de numérotation entière sont sautées. En avril 1897, le nombre de pistolets vendus dans le secteur privé en Allemagne se limite à moins de 500 exemplaires, malgré un pléthore de variante (6, 10 cartouches et carabine, fabriquée à 1 100 exemplaires). Les premières ventes significatives répondent à des besoins bien précis. Ainsi, lors de la Seconde Guerre des Boers (1899-1902) en Afrique du Sud, de nombreux exemplaires seront vendus.

Les affaires ne vont pas mieux sur le marché des armes d’ordonnances. Le GPK Gewehr Prufung Kommission refuse l’adoption de cette arme par l’armée allemande. Un des rares contrats significatifs est signé avec la Marine italienne en 1899 et porte sur une quantité de 5 000 pièces. D’autres commandes seront faites au profit de l'empire ottoman (1897) ou de la Perse (1910) mais n’excèdent pas les 1 000 pièces chacune. Dans l’Empire russe, de nombreux officiers tsaristes s'en procurent comme arme personnelle. En fait, les échecs se succèdent. 

Le Mauser C96 pâtit principalement de son poids, de son manque d’équilibre et d’un manque relatif de fiabilité au cours des essais organisés alors. Autre grief majeur, le coût de revient. L’arme est entièrement usinée et finie à la main. La moindre erreur se solde par la mise au rebut du bloc.

 

Données (Normal / Compact) :

  • Masse : 1,130 / 1,030 kg
  • Longueur : 312 / 292 mm
  • Longueur du canon : 140 / 120 mm
  • Cartouche : 7,63 x 25 mm Mauser
  • Capacité : 10 / 6

Données (Carabine) :

  • Longueur du canon : 370 / 300 mm
  • Cartouche : 7,63 x 25 mm Mauser
  • Capacité : 10

Publié dans Armes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article