Webley Mark I à V

Publié le

Webley Mark I à V

Les revolvers Webley & Scott Mark I à V en calibre .455 Webley furent réglementaires dans la British Army de 1887 à 1915. Ces révolvers britanniques possèdent tous une crosse en bec de corbin et un mécanisme à double action. Comme tout revolver à brisure, le barillet est solidaire du canon et l'ensemble bascule vers le bas (verrou situé à gauche) pour le chargement et le déchargement de l'arme. En fin de course d'ouverture, ce rochet se débraye par l'entremise d'un cran, permettant à l'étoile de revenir en place pour le rechargement. Les organes de visée sont fixes. Les plaquettes de crosse sont en caoutchouc durci. Toutes ces armes ont un anneau pour dragonne.

De 1887 à 1914, les revolvers d'ordonnance Mk I-V ont connu la Guerre des Boers et la Révolte des Boxers.

  • Mark I : modèle original adopté, le 8 novembre 1887, par la British Army avec une commande initiale de 10 000 armes.
  • Mark II : modèle amélioré (bouclier de barillet, chien renforcé et crosse arrondie). Adopté le 21 mai 1895 avec un canon de 102 mm de long par la British Army.
  • Mark III : adopté le 5 octobre 1897 par la British Army. Il est muni d'un verrouillage du barillet renforcé et d'un barillet démontable. Quelques exemplaires seront utilisés par la Royal Navy.
  • Mark IV : Adopté le 21 juin 1899 par la British Army avec un canon de 102 mm de long. C'est un Mark III fabriqué dans un nouvel acier avec un chien allégé et un nouveau barillet. 36 700 exemplaires furent produits jusqu'en 1904.
  • Mark V : adopté le 9 décembre 1913 avec un canon de 102 mm de long. C'est un Mark IV renforcé pour le tir des cartouches à poudre sans fumée.

Caractéristiques :

  • Mécanisme : double action
  • Calibre : .455
  • Munitions : 6 cartouches
  • Masse à vide : 995 g (Mark I & II) / 1 kg (Mark III & IV) / 1,1 kg (Mark V)
  • Longueur : 240 mm
  • Longueur du canon : 102 mm

La munition de .455 Webley connait de nombreuses évolutions de 1887 à 1914. Il faut noter toutefois que les cartouches .455 Webley Mk III introduites en 1898 et dénommées "Manstopper" (balles à tête creuse) furent interdites d'usage militaire en 1900 car elles violaient la convention de La Hague de 1899.

Publié dans Armes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article