Les Diaboliques de Maldormé

Publié le

Les Diaboliques de Maldormé

Marseille, été 1906. Panique dans l'anse de Maldormé, quartier de Malmousque : le notaire, Théophile Deshôtels, vient d'être retrouvé pendu à l'espagnolette de sa chambre. Suicide ou crime ? Des bruits couraient sur la vie dissolue du tabellion. Et sa bonne, Mariette, a disparu. Raoul Signoret, à la recherche d'informations pour Le Petit Provençal, se lance dans l'enquête avec l'aide de son oncle Eugène Baruteau, chef de la police, et de Placide Boucard, un ancien reporter sportif. Tout semble accuser la gouvernante Liselotte UlIman qui, en ces temps revanchards, à la malchance d'être allemande. Un comité " anti Bochesse " réclame la tête de la coupable désignée. Liselotte est condamnée par la cour d'assises à vingt ans de réclusion. Seul le journaliste Raoul Signoret flaire une machination...

Un nouveau mystère de Marseille, particulièrement captivant, toujours pleinement immersif dans la Belle Epoque et plein d'humour.

Publié dans Livres

Commenter cet article