Lefaucheux Modèle 1858

Publié le

Lefaucheux Modèle 1858

Conçut par Eugène Lefaucheux en 1854, ce revolver est le plus moderne et le plus avancé de son époque. En 1858, ce revoler est adopté par la Marine Nationale et devient le premier revolver à cartouche métallique adopté par un état. Ne pouvant assurer la totalité de la production tant militaire que civile, Eugène Lefaucheux passe donc un contrat avec la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne. La fabrique Lefaucheux, appelée usine de Trémerolles, est située à Bruyères-le- Châtel près d'Arpajon jusqu'en 1895.

Le chargement se fait par une portière à charnière située à l'arrière du barillet par laquelle les cartouches vides sont aussi éjectées à l'aide d'une baguette située le long du canon.

Les différents modèles de cette arme sont :

Modèle 1854 : Ce modèle civil, au mécanisme à simple action et aux munitions à broche, n'est largement diffusé qu'après 1858.

Modèle 1858 : Il est adopté par la Marine Nationale pour laquelle 6 000 exemplaires seront fabriqués de 1862 à 1867. Identique au modèle 1854 à l'exception de quelques détails comme le pontet repose doigt qui est supprimé.

Modèle 1858 N : Identique au modèle 1858 à l'exception du dispositif de montage de l'arme à 4 crochets.

Modèle 1858 T : Construit à partir de 1873, il s'agit du modèle 1858 qui à subit quelques modifications pour employer la munition à percussion centrale, au niveau du barillet, du chien et des organes de visée. L'arme est également modifiée pour le tir en double action. Elle est retiré du service en 1885.

Modèle 1858 NT : Construit à partir de 1873, il s'agit du modèle 1858 N qui à subit quelques modifications pour employer la munition à percussion centrale, au niveau du barillet, du chien et des organes de visée. L'arme est également modifiée pour le tir en double action. Elle est retiré du service en 1885.

L’Italie est le plus gros client avec environs l’achat d’un quart de la production des revolvers 1854, soit plus de 28 000 armes avec canon court. La majorité des commandes sont passées en 1861 et 1862. L'Espagne (1858), la Suède (2000 ex. à partir de 1863), la Russie, la Belgique et la Norvège (1864) achetèrent également cette arme pour équiper leurs armées.

De nombreuses versions civiles de cette arme sont réalisées par la MAS, principalement destinées aux officiers d'infanterie et de cavalerie. En particulier, il fut utilisé par la cavalerie française lors de l'expédition au Mexique (1861-1867).

Cette arme fut utilisée par les forces fédérales (12 000 ex.) et confédérées (2 000 à 5 000 ex.) lors de la guerre de sécession (1861-1865).

Caractéristiques (canon long) :

  • Calibre : 12 mm à broche puis à percussion centrale
  • Mécanisme : Simple puis double action
  • Longueur totale : 295 mm
  • Longueur du canon : 155 mm
  • Poids à vide : 1,1 kg
  • Poids chargé : 1,2 kg
  • Capacité : 6 cartouches

Caractéristiques (canon court) :

  • Calibre : 12 mm à broche puis à percussion centrale
  • Mécanisme : Simple puis double action
  • Longueur totale : 250 mm
  • Longueur du canon : 120 mm
  • Poids à vide : 1 kg
  • Poids chargé : 1,1 kg
  • Capacité : 6 cartouches

Publié dans Armes

Commenter cet article